Slider
Une question ? Besoin d'un conseil ?
  • Accueil

Une flamme s'est éteinte...

cvt La cause des femmes 4332Madame Gisèle HALIMI (on n’ose dire « notre consoeur » tant la femme était grande) vient de nous quitter, emportant avec elle un peu de l’âme des avocats.

Avocate engagée, guerrière insatiable luttant contre la torture et défendant les militants FLN, combattante infatigable pour la cause des femmes ouvrant ainsi la voie à la dépénalisation de l’avortement et la criminalisation du viol, elle aura marqué le siècle de son empreinte et contribué à rendre notre société plus humaine.

On dira sans doute bien d’autres choses encore, plus belles ou plus tendres. Le Barreau quant à lui ne saurait oublier qu’elle fut la rédactrice du serment que prêtent les avocats à l’aube de leur carrière depuis près de quarante ans (et oui, quarante ans seulement…) , ce serment que l’on nomme « le serment BADINTER » puisqu’il était alors Garde des sceaux :

« Je jure comme avocat d’exercer la défense et le conseil avec dignité, conscience, indépendance et humanité » (*)

Des valeurs qu’elle incarnait et qui lui survivront à jamais.

(*)La « probité » viendra s’y ajouter huit années plus tard.


Coup d'éclat, coup de "Maître" à la Justice

Ministère de la JusticeC’est avéré : celui qui, il y a quelques mois à peine, affirmait qu’il ne serait jamais Garde des sceaux parce que « trop clivant » (sic), notre confrère Eric DUPONT-MORETTI, vient de se voir remettre les clés de la Place VENDÔME !

Il faudrait voir dans cette nomination, pour les uns « une main tendue aux avocats » en écho au courroux qui les a animés pendant dix longues semaines, pour les autres « une véritable déclaration de guerre aux magistrats » que l’intéressé n’a certes ménagés ni dans les prétoires, ni dans ses écrits et pas davantage dans les médias…

Ne serait-ce pas plus simplement une « nomination-paillettes », une de celles qui inquiètent parce qu’elles sont teintées des couleurs de la démagogie ?

La Justice, notre Justice, a besoin de sérénité. La Justice, c’est l’équilibre. L’avocat est terriblement médiatique, l’homme un rien bateleur. On attend du Ministre hauteur de vue, écoute, réflexion et une dose d’empathie…

Allons, ne dit-on pas que « la fonction crée l’organe » ? Puisse sa nouvelle fonction faire de notre confrère un « Garde des sceaux » !


Elizabeth MENESGUEN

(NDLR : ces propos n’engagent que leur auteur)

Copyrigh illustration : http://www.justice.gouv.fr

 


A vos écrans le 8 juillet prochain à 11h pour tout savoir sur la procédure participative de mise en état !

procedure 300x168« Le procès est-il encore la chose des parties ? ». Poser la question, comme l’avait fait la Cour de Cassation à l’occasion du colloque qu’elle avait organisé en décembre 2014 (*), c’est y répondre !
Les principes directeurs du procès donnent au juge les pouvoirs les plus larges et la volonté des parties ne suffit pas à déterminer la conduite du procès.

Leur permettre par le biais de leur avocat de « reprendre la main », voilà ce que leur offre la procédure participative de mise en état !

La PPME, c’est décider de la façon dont elles vont mettre le dossier en état d’être jugé : quelles pièces à communiquer ? Quels délais pour conclure ? Quelles procédures pour administrer la preuve ? Quelles mesures d’instruction envisager ?...

La PPME, c’est faire du procès ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être : « la chose des parties » et les avocats doivent s’en emparer sans frilosité !

On ne craint que ce que l’on ne connait pas, alors rendez-vous le 8 juillet prochain pour participer à la visio-conférence organisée par la commission des MARD du Barreau sur le thème :

« LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCEDURE PARTICIPATIVE DE MISE EN ETAT,
Rappel des fondamentaux et partage des pratiques »

(contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

(*) www.courdecassation.fr rubrique « évènements », colloques passés.


29 juin 2020 : bientôt le grand jour !

L artisan costumierLes « INDISPENSABLES » vous attendent pour trois  journées de formation en ligne, et avec eux… leurs partenaires, peu avares de (bonnes) surprises.

Il n’est pas trop tard, alors venez les retrouver !

(Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Du 29 juin au 1er juillet prochain, rejoignez "LES INDISPENSABLES DE CRETEIL" !

glenn carstens peters npxXWgQ33ZQ unsplash 300x200Avocats du Val-de-Marne ou d’ailleurs, le Bâtonnier Olivier TOURNILLON vous y invite:

« Mon cher confrère,

dans la tempête comme dans le tumulte d’une vie en permanent changement, il est indispensable de disposer de repères.

Cette année encore, en collaboration avec DALLOZ FORMATION et avec l’aide de leur fidèles partenaires, la BRED, la Société de Courtage des Barreaux et l’Artisan Costumier, l’Ordre et la CARPA vous offrent cette opportunité avec « LES INDISPENSABLES DE CRETEIL ».

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle… »

(lire la suite)

 

TROUVEZ ICI LE PROGRAMME DES « INDISPENSABLES » ET LE BULLETIN D’INSCRIPTION

Cliquer-ici pour télécharger le Programme (PDF)

Cliquez-ici pour télécharger le Bulletin d'inscription (PDF)

SOYEZ PRETS A UTILISER L’OUTIL « CLASSILIO »

(voir le tuto)

Partenaires LES INDISPENSABLES


"Les Indispensables", le retour !

austin distel PkS3hCZmYts unsplash 300x200Pour cette neuvième édition, le Barreau du Val-de-Marne , en partenariat avec DALLOZ FORMATION, a résolu d’innover.
L’état d’urgence sanitaire et les mesures de précautions qu’il commande excluant le « présentiel », il a opté pour le « numérique » et propose aux avocats de CRETEIL et d’ailleurs, du 29 juin au 1er juillet 2020, six ateliers de formation sous la forme de Webinar via l’outil CLASSILIO.

Au programme : procédure pénale, droit pénal et réforme sur les peines- procédure civile et MARD- actualité des baux d’habitation- préjudice corporel- pratique de la liquidation des successions mais aussi (l’heure n’est-elle pas à nous réinventer ?) interprofessionnalité et avenir de la profession d’avocat ! (*)

De quoi permettre aux avocats de cultiver leur compétence et d’assurer ainsi à nos concitoyens en quête de droit des réponses sécures.

Alors, à vos agendas!
(les bulletins d’inscription seront en ligne dans les tous prochains jours)

(*) voir le programme détaillé


Copyright © 2017 Ordre des Avocats du Barreau du Val-de-Marne - Tous droits réservés | Mentions Légales | Designed by Agence LEXposia.