Slider
Une question ? Besoin d'un conseil ?
  • Accueil

Retraite : l'entêtement coupable de nos gouvernants

VignetteGreve 02 Facebook 20200124 300Parce qu’ils se refusent à répondre aux inquiétudes légitimes des avocats qui exigent le maintien d’une « caisse autonome solidaire et excédentaire »,
Parce qu’ils ne veulent apporter aucune solution propre à apaiser la colère qui les animent et à leur permettre ainsi de mettre fin à un mouvement qui préjudicie immanquablement à nos concitoyens,
Parce que la mort annoncée de milliers d’avocats est indigne d’une démocratie,
Les Barreaux de métropole et d’outre-mer ont résolu de durcir leur grève, et le Barreau du Val-de-Marne le premier.

C’est ainsi qu’en sa séance du 23 janvier, son Conseil de l’ordre, faisant siens les vœux de l’assemblée générale, a décidé de reconduire la grève des activités judiciaires et juridiques entreprise depuis maintenant trois semaines, et ce sans limitation de durée.

(voir la motion du 23 janvier 2020)


La CNBF continuera d'exister... Mais pour quoi faire ?

MANIF 6 300x225Mais pour gérer les retraites des avocats par délégation de gestion du système universel à venir !

C’est la réponse de Madame le Garde des sceaux aux représentants de la Profession d’avocats.

Naturellement, notre caisse pourra, si cela lui paraît opportun, mettre en œuvre des dispositifs de solidarité entre les avocats dans le domaine de la retraite des avocats. Voilà qui est bien urbain, Madame le Garde… !

S’étonnera-t-on de ce que, connaissance prise de cette réponse indigne, le Barreau du Val-de-Marne, à l’instar de tous les Barreaux de métropole et d’outre-mer, ait résolu, à l’issue de son assemblée générale du 17 janvier dernier, de reconduire la grève de toutes les activités judiciaires et juridiques, et ce jusqu’au 24 janvier inclus, date de la présentation du projet de loi au Conseil des ministres ?

Une grève ponctuée de manifestations d’importance, ainsi celle du 20 janvier, dans la salle des pas perdus du Palais de justice de CRETEIL, à l’occasion de la rentrée solennelle du tribunal et qui réunissait plus de 150 avocats.

(voir la manifestation en images)


Le Président nouveau est arrivé !

RENTREE 300x200Le Président Stéphane NOEL nous ayant quitté voilà peu pour investir le Palais de verre de PARIS, c’est Monsieur Eric BIENKO VEL BIENEK qui a été nommé pour lui succéder.

Sorti de l’ENM en 2000, il a exercé à NEVERS puis à GIEN et à LILLE. En 2010, il prendra la Présidence du Tribunal d’AGEN et en 2015 celle du Tribunal d’AIX EN PROVENCE. Le voilà aujourd’hui à CRETEIL et le Barreau l’accueille avec joie.

Les circonstances de son installation sont certes un rien particulières mais qu’il sache que les avocats cristoliens lui souhaitent plein succès dans la tâche qui l’attend.

(cliquez sur l'image pour l'aggrandir)


Il n'est pire sourd que celui qui ne veut rien entendre !

VignetteGreve 03 Facebook 300x157Et c’est précisément le cas du gouvernement qui, en dépit des alertes de la Profession d’avocat sur la disparition annoncée de milliers d’avocats et partant la création de véritables déserts judiciaires, persiste à vouloir supprimer son régime autonome de retraite.
Les avocats ne s’en laisseront pas compter. Ils ne permettront pas qu’il soit ainsi attenté à l’accès au Droit et à la Justice pour tous et sur tout le territoire.

Ils ont décidé, et le barreau du Val-de-Marne avec eux, de reconduire la grève de toutes les activités judiciaires et juridiques, consultations gratuites comprises, votée le 6 janvier dernier, et ce jusqu’au lundi 20 janvier inclus.

(lire la motion du Conseil de l’Ordre du 13 janvier 2020)


Grève des avocats, le combat se durcit !

VignetteGreve 02 Facebook 300x152Parce que le Gouvernement reste sourd quant à la situation critique dans laquelle sa réforme des retraites plongera immanquablement nombre de cabinets d’avocats, parce qu’il ne consent à entendre que les professions susceptibles de bloquer le pays, le Conseil National des Barreaux, et avec lui la Conférence des Bâtonniers et le Barreau de Paris, ont appelé les avocats à durcir le cadre de leur légitime contestation.

L’assemblée générale des avocats val-de-marnais les ont entendus et ses vœux ont été adoptés par le Conseil de l’Ordre réuni en séance extraordinaire sous la présidence de son nouveau Bâtonnier Olivier TOURNILLON le 6 janvier dernier.

C’est un arrêt total de toutes les activités judiciaires et juridiques qui a été voté, et ce jusqu’au lundi 13 janvier inclus, date à laquelle se tiendra une nouvelle assemblée générale.

A suivre donc...

(lire la motion)



Copyright © 2017 Ordre des Avocats du Barreau du Val-de-Marne - Tous droits réservés | Mentions Légales | Designed by Agence LEXposia.